3 choses à savoir avant de réaliser une ptose mammaire

Après l’injection de Botox et la liposuccion, l’augmentation mammaire figure sur le top liste des chirurgies les plus pratiquées, juste avant la chirurgie ventre plat et la rhinoplastie. Cette tendance n’a rien d’étonnant lorsqu’on tient compte de l’importance donnée aux femmes à leurs corps, notamment à leurs poitrines.


La chirurgie des seins concerne un grand nombre de femmes. En effet, la fluctuation du poids, la grossesse, l’allaitement, les troubles hormonaux et l’âge sont autant de facteurs qui peuvent en être la cause.
Comme pour toutes interventions chirurgicales, la préparation est de mise. Quelques conseils pratiques avant de se lancer.

S’informer pour tout prévoir

Au moins, deux consultations préalables sont nécessaires avant l’intervention pour discuter principalement du déroulement de la chirurgie, de l’après lifting et des résultats escomptés. Généralement, le devis est dressé pendant le second rendez-vous. Le patient dispose de 15 jours pour se décider. Durant ce laps de temps, il ne faut pas hésiter à faire des recherches sur la réputation du chirurgien et contacter d’autres pour obtenir plusieurs avis. L’opération ptose mammaire, qui se fait sous anesthésie générale, prend 1 h 30 à 2 h en fonction de l’importance des rectifications. L’hospitalisation dure environ deux jours et la période de convalescence peut atteindre deux semaines. Entre temps, on doit effectuer différents examens et bilans de santé. Il est donc préférable de prévoir au moins trois voire quatre semaines de congé.

Retrouver un mode de vie sain

Adopter un mode de vie sain est la première condition à respecter quelques semaines avant l’intervention. En effet, afin que le corps puisse appréhender l’opération sans difficulté, il est capital de lui donner les éléments nécessaires pour l’aider à lutter. Aussi, en améliorant la qualité de ses repas et en bougeant, on stabilise son poids. Ce qui est très utile pour obtenir un résultat plus que satisfaisant et pour retrouver une activité normale en très peu de temps. D’ailleurs, faire du sport et manger équilibré sont des solutions fiables pour améliorer sa santé et garder sa ligne. Aussi, les individus en surpoids doivent impérativement perdre des kilos avant la chirurgie afin d’éviter tous risques de complications.

Les précautions à prendre

La prise de médicament non prescrit par le chirurgien est formellement interdite 2 semaines avant les opération comme la ptose mammaire. Cette disposition concerne en particulier les aspirines, qui provoquent la coagulation et la pilule contraceptive qui entraîne une insuffisance veineuse. Si le patient suit un traitement particulier, il devra prendre soin d’informer son médecin.
Puisqu’elle retarde la cicatrisation, la nicotine et ses dérivées sont proscrites avant et après l’opération ptose mammaire. Il faut arrêter de fumer au moins 15 jours avant l’intervention.
L’intervention engendre quelques douleurs et des difficultés durant quelques semaines. Comme les seins seront bandés, certaines positions sont inconfortables et il est parfois difficile d’effectuer un certain nombre de mouvements. D’ailleurs, les activités physiques sont prohibées durant le processus de cicatrisation. Il est donc nécessaire de prévoir des tenues et des sous-vêtements adaptés pour gagner en confort avant son passage au bloc.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *