Comment éviter de faire de l’apnée du sommeil ?

Healthcare concept,African, American Man with obstructive sleep apnea sleeping well with cpap machine ,Man laying in bed wearing cpap mask, on white

L’apnée du sommeil est considérée comme un trouble nocturne assez fréquent et certaines personnes ne s’en rendent même pas compte. En effet, il n’est pas évident de la reconnaître aux premiers abords. La personne souffrant de ce trouble va se réveiller fréquemment pendant la nuit souvent en sursautant avec une impression de manquer d’air. Elle peut également ronfler jusqu’à gêner les personnes qui vivent avec elle. Dans tous les cas, sa respiration est bruyante et assez inhabituelle. La nuit est agitée, il suffit de regarder l’état de votre literie le matin pour le comprendre. Si vous avez ces symptômes, vous êtes victime de l’apnée. Rassurez-vous, il est possible de l’éviter avant qu’elle ne prenne des proportions sur votre vie quotidienne.

Avoir une bonne hygiène de vie



La principale cause de l’apnée est une mauvaise hygiène de vie. En effet, si vous avez tendance à fumer, à boire, à manger n’importe comment sans faire de sport, vous pourriez bien avoir une surprise la nuit. Ainsi, évitez un maximum le tabac. Cette substance va créer des inflammations dans vos voies respiratoires qui vont possiblement déclencher une apnée. De plus, le soir avant de vous coucher, mangez léger pour favoriser de bonnes conditions de sommeil.  Votre corps va se mettre au ralenti pendant que vous dormez, il n’a certainement pas besoin de carburer pour éliminer vos excès alimentaires. Saviez-vous qu’une perte de poids, même de quelques kilogrammes, peut réduire de 26 % vos chances de faire une apnée nocturne ?

Chercher une cause allergique



Parfois, l’apnée relève d’un problème allergique. Beaucoup de Français souffrent d’allergies parfois même sans le savoir. Pourtant, leurs organismes souffrent. La congestion nasale qui en découle gêne la respiration et la nuit, cela peut être bruyant. Ainsi, si vous avez remarqué que vous faites une réaction à un produit, à un objet ou à un aliment, il ne faut pas hésiter à aller consulter. Un test permettra de mettre en évidence les substances que vous devez éviter et de commencer un traitement. De plus, gardez à l’esprit qu’un antihistaminique reste un médicament qui a des effets secondaires. Parmi les effets secondaires, nous pouvons compter l’apnée du sommeil. Si vous vous sentez mal dans votre chambre, vous devez chercher à comprendre pourquoi. Vous pouvez être allergique à la lessive que vous utilisez pour votre literie, à la moquette ou encore à la peinture qui revêt les murs.

Éviter les médicaments



Lorsque l’on dort mal, il est fréquent d’avoir envie de prendre des somnifères pour dormir. Or, il faut surtout éviter cette erreur. En effet, la prise de médicaments a tendance naturellement à relâcher les muscles de la gorge. Ce phénomène va aggraver les apnées et augmenter les risques d’en faire. Ainsi, il est toujours mieux de pouvoir s’endormir seul. Différentes techniques s’offrent à vous. Certains auront besoin d’une tisane tandis que d’autres vont plutôt écouter de la musique relaxante avant d’aller au lit. Si le problème persiste dans le temps, il peut être plus judicieux de demander l’avis d’un professionnel de santé qui posera un diagnostic et saura vous aider.

Adopter une position ouvrant les voies respiratoires


Pour dormir convenablement, il faut adopter une position précise qui ouvre les voies respiratoires et aide l’air à passer. Ainsi, il faut dormir sur le côté. Dormir sur le dos est assez mauvais pour les troubles nocturnes, cette position peut déclencher une apnée et une paralysie. Il va falloir que vous appreniez à dormir sur le côté. Gauche ou droite, cela importe peu. Si vous n’en avez pas l’habitude, vous pouvez utiliser un oreiller ou une couverture pour vous caler confortablement dans cette position.
Toujours dans l’optique de faciliter la respiration, vous devez surélever votre coussin. Votre torse et votre cou doivent être inclinés. Ce détail peut vous sembler anodin, mais il permet à vos voies respiratoires de rester ouvertes pour laisser passer l’air et éviter l’apnée.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *