La grossesse et l’acupuncture

Des premiers symptômes de grossesse à la naissance de bébé, un voyage magique transporte les parents pour faire connaissance à un être cher. La grossesse est tout un art ne serait-ce que le fait de porter un petit être fragile dans le ventre. Aux premiers signes de grossesse, il est recommandé de consulter un gynécologue obstétricien pour assurer le suivi d’une grossesse.

L’acupuncture : une alternative pour soigner les maux de grossesse

Un bébé est le miracle de la vie mais dès qu’il s’installe dans le ventre de sa maman, un changement s’opère sur le corps de celle-ci et toutes les habitudes sont aussitôt chamboulées. Un long chemin à parcourir avant de pouvoir tenir bébé dans les bras. Au cours de la grossesse, la maman rencontrera différents problèmes qui troubleront son organisme en mettant en danger sa santé.

L’acupuncture se présente comme une bonne alternative pour soulager les maux de grossesse. En effet, elle apporte des bienfaits incontestables à ce sujet. Beaucoup de femmes sont séduites par cette médecine traditionnelle chinoise et il y a d’autres qui sont moins intéressées. Grâce à l’application des petites aiguilles sur des points du corps humain, l’acupuncture cherche à restructurer le déséquilibre, psychique et organique en s’appuyant sur des connaissances et pratiques en constante évolution.

La médecine chinoise s’applique sur les problèmes cardiovasculaires, respiratoires, gastriques, génito-urinaires, l’anxiété, les maux de tête, la nausée, l’insomnie, les jambes lourdes et  les diverses douleurs liées à la grossesse. En gros, elle soulage les maux de grossesse sans contre-indication médicale.

Selon un professionnel, comme un acupuncteur à Nantes, cette thérapie aide à alléger les souffrances rencontrées durant chaque étape de la grossesse. Au cours des premiers trimestres, les nausées submergent la future maman, l’acupuncture se charge de l’aider à atténuer les désordres digestifs et régler certains tracas désagréables qui importunent les futures mamans durant le troisième trimestre, comme les problèmes de jambes lourdes et de rétention d’eau. Elle aide aussi les futures mamans à mieux dormir et à éprouver moins de douleurs au dos.

Préparer le corps à l’accouchement avec l’acupuncture

Le suivi de la grossesse doit se faire méticuleusement pendant les 9 mois de grossesse mais aussi durant le postpartum. Les séances sont organisées à chaque trimestre mais si les problèmes nauséeux persistent, les séances peuvent être rapprochées.

L’acupuncteur introduit les aiguilles sur la superficie de l’épiderme donc le bébé ne court aucun risque. Durant ces 9 mois, toute une série de questions sur l’accouchement envahissent la future maman comme : comment l’accouchement va se dérouler, est-ce que ça va être douloureux, combien de temps ça va durer, comment faire pour arriver à pousser après tant de désagréments durant la grossesse, et si le col ne s’ouvre pas, etc.

Il faut bien préparer le corps à l’accouchement pour que tout soit bien. L’acupuncture s’avère efficace pour la préparation du jour J car elle peut aider à favoriser la maturation du col de l’utérus. Elle peut accélérer le déclenchement du travail dans le cas d’un faux-travail ou encore si les membranes sont rompues et qu’il y a absence de contraction. Son aide est très précieuse car l’acupuncture peut aussi réduire les douleurs des contractions utérines, ainsi le bébé descendra plus facilement et aussitôt la maman fera connaissance de son petit bout, dans le bonheur absolu à côté du papa.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *