Quelques astuces pour libérer son diaphragme des blocages émotionnels

Par définition, le diaphragme est un muscle à la fois aplati et fin qui se trouve entre l’abdomen et la cage thoracique. Son blocage entraîne divers disfonctionnements de l’organisme comme l’accélération du rythme cardiaque, les dilatations et des troubles émotionnels.

Dans cet article, nous allons parler de quelques astuces permettant la libération du diaphragme de tous les blocages émotionnels.

Tout sur le diaphragme et les manifestations de son blocage

Pour commencer, voyons ce que c’est le diaphragme. Comme on l’a dit au début, c’est un muscle qui se trouve en dessous du thorax. Il permet le bon fonctionnement de plusieurs organes et vaisseaux tels que l’œsophage, la trachée, les nerfs, les artères, les veines et les vaisseaux lymphatiques.

Une tension au niveau de ce muscle entraîne différents désagréments tels que :

  • Un problème de respiration : la limitation du mouvement du diaphragme empêche l’expiration suffisante de gaz carbonique (CO2).
  • Une certaine crispation au niveau du plexus : ce sentiment d’oppression qui peut aller jusqu’à la colonne vertébrale est souvent très angoissant.
  • Une digestion difficile : un diaphragme tendu engendre des effets négatifs sur les organes digestifs pour ne citer que l’estomac, le foie, les intestins et le pancréas.
  • Des dysfonctionnements cardiaques : palpitation, malaise cardiaque, etc.
  • Des troubles au niveau du système neurovégétatif : cela concerne la régulation du système digestif, de la respiration, de la sécrétion hormonale, de la circulation sanguine, etc.
  • Le ventre gonflé et le dos vouté : cela est dû à la pression que l’abdomen subit continuellement.

Que faire pour libérer le diaphragme ?

Qu’il entraine des blocages émotionnels, des problèmes respiratoires ou digestifs, il faut que le diaphragme soit libéré.

·         Des respirations longues et profondes

Si on veut savoir comment libérer son diaphragme, il faut tout d’abord veiller à la manière dont on respire tous les jours. Nombreux points comme le gonflement du ventre et la durée de chaque souffle sont à voir de près. Commencez par faire plusieurs fois des expirations longues et profondes durant la journée, tout en relâchant vos muscles et libérant les tensions. Pendant cet exercice, vous devez observer attentivement votre expiration naturelle suivant l’inspiration.

·         Des respirations maîtrisées

Pour les inspirations, il faut laisser le ventre se détendre au maximum et se dégonfler. Quant aux expirations, le ventre doit-être creux et le nombril aspiré vers l’intérieur. Adopter de genre de respiration relaxe le diaphragme permettant la maîtrise du stress et empêchant toutes formes de blocage émotionnel. Selon bon nombre de cultures, la respiration abdominale est une manière efficace de rétablir les flux énergétiques et biologiques (sanguins, calorique, lymphatique, etc.).

·         Réapprendre à respirer naturellement

Libérer son diaphragme de blocages émotionnels, c’est un peu apprendre à nouveau à respirer par le ventre. C’est comme cela que font les bébés et les animaux. L’objectif principal est la libération, le dégagement et l’assouplissement de la cage thoracique. Vous devez détendre et tonifier les muscles de cette partie du corps. Bref, il s’agit d’adopter doucement la respiration naturelle.

Pour mieux comprendre le concept, vous allez imaginer que votre corps est une bouteille, qui se remplit en premier par le fond. Ce dernier est considéré comme le ventre. Ensuite, le milieu est rempli (la poitrine) pour finir avec le haut qui est la clavicule. Pour la vidange ou l’expiration, on commence toujours par le haut pour terminer par le fond.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *