Présentation de la chirurgie des paupières

Jadis marginale, la chirurgie des paupières, ou blépharoplastie, est devenue une opération de plus en plus fréquemment pratiquée. Il est possible d’y avoir recours pour lutter contre un gonflement des yeux ou chercher à rajeunir son regard. Tour d’horizon complet de cette opération chirurgicale innovante.

paupières

Définition de la blépharoplastie

L’opération de chirurgie des paupières consiste à retirer des poches graisseuses et des excès de peau pouvant se loger sous les paupières inférieures et dans la partie interne des paupières supérieures. L’intervention est destinée aux personnes souhaitant se faire enlever ces poches et ces replis de peau gênants et disgracieux soit pour des raisons esthétiques, soit pour éviter que ceux-ci ne pèsent sur les cils et aux coins des yeux. Ils peuvent en effet causer des difficultés pour le maquillage ou, plus rarement, entraver l’ouverture des yeux.

Pour connaître les indications et contre-indications de cette intervention, consultez cet article du Dr Staub.

Description de l’opération

Il s’agit d’une opération délicate, comme toutes les chirurgies faciales, qui touche une zone particulièrement sensible du visage, à savoir le contour des yeux. La principale difficulté dans ce genre d’intervention est de corriger les défauts visibles sans modifier pour autant l’expression générale du regard du patient. Une incision est réalisée par le chirurgien dans le pli naturel au creux de la paupière, ne laissant qu’une infime cicatrice qui se dissipera par la suite. Les excès de peau et de grasse sont ensuite évacués par cette incision. L’opération, qui ne dure pas plus d’une heure, se fait sous anesthésie locale dans la plupart des cas, et engendre un arrêt de travail d’une à deux semaines.

paupières

Vous trouverez une description détaillée de l’intervention de blépharoplastie sur le site du Dr Zwillinger.

Suites opératoires et effets secondaires

Les premiers jours suivant l’opération, une gêne demeure à la fermeture des paupières et les yeux peuvent être plus sensibles à la lumière. Au cinquième jour, les sutures sont enlevées ; les ecchymoses possibles disparaissent en une dizaine de jours environ. Malgré toutes les précautions, il est possible de subir des effets secondaires, le plus grave, heureusement rare, étant la formation d’un hématome important. Une irritation de la cornée et une sécheresse oculaire sont également possibles.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *