Traiter la calvitie masculine

De nombreux hommes souffrent aujourd’hui d’alopécie plus connue sous le nom de calvitie. Il s’agit d’un phénomène de chute de cheveux assez importante qui peut prendre des proportions assez conséquentes. Ainsi, l’homme atteint d’alopécie peut se retrouver entièrement chauve. Il existe aujourd’hui plusieurs traitements, dans le domaine de la chirurgie et médecine esthétique, permettant de ralentir voire d’éviter cette chute de cheveux.

Greffe et implants

Si la calvitie vous gêne et prend de trop grosses proportions, il est alors possible d’envisager la greffe. Désormais, il est même fait mention de micro-greffe car les cheveux ne sont plus réimplantés dans le cuir chevelu par groupes mais de manière individuelle sur toute la zone dégarnie.

 

Pour ce faire, il faut prélever des greffons folliculaires à l’arrière de la tête, dans la zone occipitale généralement. Cette zone reste épargnée par la calvitie. Le prélèvement se fait par excision, sous anesthésie locale. Cela ne laisse qu’une petite cicatrice qui ne sera pas visible car dissimulée par les cheveux.

Il convient de placer les greffons de manière à ce que cela reste naturel et il faut savoir prévoir l’évolution de la calvitie pour cela.

Il existe plusieurs techniques pour une micro-greffe réussie mais le principe reste le même :

 

  • le FUE (Follicular Unit Extraction soit prélèvement de greffons unitaires) : les greffons sont prélevés un par un au niveau de la couronne.
  • le FUT (Follicular Unit Transplantation soit transplantation d’unités folliculaire) : il s’agit du prélèvement sous forme de bandelettes derrière la tête.

 

Aujourd’hui, c’est plutôt la méthode FUE qui est privilégiée en cas de micro-greffe capillaire.

PRP ou Plasma Riche en Plaquettes

Nouvellement arrivé sur le marché de l’alopécie, le PRP était déjà utilisée pour lutter contre les signes de vieillissement (et était communément appelé le “vampire lift”). Son utilisation pour lutter contre la calvitie est pratiquée par les cliniques esthétiques à la pointe des technologies comme par exemple la Clinique Sainte Victoire reconnue comme experte dans le traitement de la calvitie à Aix en Provence.

 

Le plasma est naturellement présent dans le corps du patient. C’est une substance comprenant trois types de cellule : les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes, qui sont intéressantes dans le cadre du traitement. Les plaquettes contiennent des facteurs de croissance qui revitalisent et régénèrent les tissus. Une injection de PRP dans le cuir chevelu permet donc de stimuler les follicules et d’ainsi ralentir puis arrêter la chute de cheveux.

 

Le jour de l’intervention, une prise de sang est nécessaire puis les différents éléments composant le sang sont séparés. Le plasma est récupéré. Il est ensuite injecté, à l’aide d’une aiguille très fine, directement dans le cuir chevelu du patient. C’est une opération réalisée sous anesthésie locale et dans un bloc stérile. Plusieurs séances peuvent être nécessaires (entre 3 et 4).

 

Il est possible de coupler les deux méthodes pour de meilleurs résultats. Dans ce cas, les greffons prélevés sont conservés dans un bain de stockage à base de sérum physiologique et de PRP. Le greffon est alors plus résistant et cette méthode augmente sensiblement les chances que la greffe prenne correctement.

 

Après une greffe comme après un traitement avec PRP, les suites opératoires sont assez légères. Des rougeurs et un oedème peuvent apparaître mais cela ne dure pas longtemps. Il est possible de reprendre ses activités à la fin de la séance.

En cas de douleurs après la greffe, il est possible de se faire prescrire des anti-douleurs.

 

Ces deux traitements permettent aux hommes de retrouver une chevelure plus épaisse mais aussi plus soyeuse et brillante. Le PRP accélère également la repousse des cheveux (surtout après la 3e séance) comme le rappelle le blog www.lesbroussettes.fr dans son sujet sur le PRP.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *