Les utilisations du plastique en médecine et santé

Presque tous les secteurs d’activité profitent des nombreuses qualités du plastique pour créer les pièces dont ils ont besoin. Le secteur de la médecine et santé n’est pas en reste. Le plastique y est de plus en plus utilisé, remplaçant parfois les métaux et la vitre qui offrent beaucoup moins de souplesse dans leurs possibilités.

Au sujet de la plasturgie médicale

Les applications du plastique dans le domaine médical relèvent de la plasturgie médicale. Puisque dans ce cas, le plastique est destiné à l’accomplissement du bien-être et de la santé des personnes, il doit satisfaire à quelques critères sanitaires et fonctionnels, mais cela lui est facile puisqu’il peut facilement être aseptisé, rendu biocompatible, garantir l’innocuité et ce, pour un usage unique. En outre, il peut être biodégradable et surtout résorbable par l’organisme. Les polymères sont de nombreux types, permettant la fabrication d’une grande variété de plastiques dont la gamme des caractéristiques permet une adaptation à toutes les catégories d’utilisation.

Quelques utilisations médicales spéciales du plastique

Le plastique est utilisé depuis la simple couche qui enrobe certains médicaments à la prothèse de crâne en passant par un vaste panel de pièces incluant entre autres des outils d’installation de MRI. Savez-vous que les fils de suture utilisés en chirurgie sont en plastique résorbable ? En acide polylactique ou polyglycolique, ils se détruisent progressivement en étant assimilés par le corps après avoir accompli leur mission. Savez-vous également qu’un nouveau polymère est en train de révolutionner les implants et les prothèses de toutes sortes ? Le nouvellement découvert PEEK qui est thermoplastique possède en effet une densité qui avoisine celle de l’os.

Le plastique dans l’avenir de la médecine

La plasturgie médicale travaille aujourd’hui sur un nouveau polymère en polycarbonate biodégradable pour faciliter la régénération des os endommagés. La nanomédecine est un bénéficiaire du plastique aussi. Un travail sur des nanoparticules en polymère biodégradable est actuellement fait par deux entités de recherche pour compenser l’inefficacité des antibiotiques envers les infections fongiques de type staphylocoques. L’impression 3 D qui est le nec plus ultra des secteurs techniques est aussi saisie par la santé en raison des possibilités qu’elle offre en termes de création sur mesure d’implants et de prothèses. A titre d’anecdote, la récente découverte du polymère PEEK a permis à Oxford Performance Materials de fournir ce qu’il faut pour le remplacement d’une grande partie du crâne détruit d’un patient.
Malléable, flexible, incassable, solide, peu onéreux, le plastique remplace avantageusement de nombreuses matières utilisées en médecine. Outre les innombrables réalisations de dispositifs médicaux avec les différentes versions du polymère, de nombreuses promesses faites par le plastique médical sont maintenant en cours de réalisation

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *