Aide à domicile, dépendance liée à l’âge

Aide à domicile, un service essentiel pour les personnes âgées dépendantes :

Quand une personne subit une dépendance liée à l’âge, le maintien à domicile reste la meilleure solution. Ayant connu un véritable développement durant ces dernières années, ce service permet à une personne âgée d’éviter le placement dans une maison de retraite. L’aide a domicile Paris est un accompagnement utile pour assurer les différentes tâches au quotidien comme le ménage ou la préparation du repas. Mais, comment se passe le maintien à domicile pour les personnes âgées ?

Qu’est-ce que le service d’aide à domicile pour personnes âgées ?

Depuis plus de dix ans, le service à la personne a subi quelques changements, surtout au sujet de l’accompagnement des seniors en perte d’autonomie. Les services d’aide a domicile Paris pour les personnes ayant une dépendance liée à l’âge regroupent les activités d’assistance utiles pour la vie quotidienne. Comme nous le savons, les individus d’un certain âge ne peuvent plus faire l’entretien de leur maison, laver et repasser leur linge, se laver et s’habiller seul. C’est pour cela qu’ils font appel à une aide à domicile.

Le principal rôle de ce professionnel du maintien à domicile est d’assister la personne âgée face à sa dépendance et son incapacité à réaliser les tâches de la vie courante. À part les activités ménagères, il s’occupe également de la gestion des activités intellectuelles et sociales de son client. Effectivement, ces personnes d’âges avancés continuent leurs loisirs et peuvent toujours rendre visite à leurs médecins. Il faut préciser que seule une personne habilitée a le droit d’intervenir comme aide à domicile pour personnes âgées.

Que dit la loi sur le service d’aide à domicile des seniors ?

C’est la loi du 28 décembre 2015 concernant l’adaptation de la société au vieillissement qui régit le principe de l’aide à domicile pour seniors. Les services proposés et l’accompagnement sont basés sur cette loi. Les prestations deviennent plus simples, car la loi impose un régime juridique unique. Ainsi, les établissements ou organismes voulant proposer ce type de service doivent d’abord obtenir l’autorisation de la part du conseil départemental.

Grâce à la mise en place de cette loi du 28 décembre 2015, deux sortes de régimes ont pu voir le jour:

D’un côté, il y a le service d’aide à domicile autorisé, c’est-à-dire celui qui émane du consentement du conseil départemental ;

D’autre part, le service agréé ou celui ayant reçu un agrément de la part de la DIRECCTE et qui doit respecter un cahier de charge précis.

Les aides financières offertes aux personnes ayant une dépendance liée à l’âge

Dans l’objectif de faciliter la vie des seniors, il existe des dispositifs pour le financement d’une aide à domicile. En général, ces aides financières sont octroyées par des organismes comme les mutuelles d’assurance, la Caisse d’Assurance retraite et la santé au travail, le Conseil départemental, la mairie, les caisses de retraite ou le CCAS.

L’Allocation personnalisée d’autonomie

Cette allocation peut être obtenue par un senior qui respecte une condition d’âge et un niveau de perte d’autonomie. Elle est offerte par les services du département afin de couvrir la partie des dépenses des ménages.

L’aide-ménagère à domicile

Il s’agit d’une aide sociale délivrée par le Conseil Départemental pour les personnes souffrant de dépendance liée à l’âge, de 65 ans et plus. Comme son nom l’indique, l’aide-ménagère permet de profiter de l’assistance d’un professionnel pour les gestes importants au quotidien.

Le Plan d’action personnalisé ou PAP

Contrairement aux autres moyens de financement de l’aide à domicile, le PAP fournit des conseils, une aide matérielle et financière aux bénéficiaires. Ce plan s’adresse aux personnes qui doivent dépendre d’une assistante pour survivre, mais elles n’ont pas droit à la Prestation spécifique dépendance ou la Prestation compensation du handicap.

Les différents services d’aide a domicile Paris

Arrivées à un âge assez avancé, les vieilles personnes ne peuvent plus accomplir les actes simples de la vie. C’est dans ce cas précis qu’intervient une auxiliaire ou une assistante de vie pour évaluer leur besoin et déterminer l’aide dont elles doivent bénéficier. Le profil du professionnel et le service sont définis selon le degré de dépendance du client. Le rôle de l’assistant de vie concerne aussi la surveillance de la personne dépendante pendant le jour ou la nuit.

Dans la majorité des cas, les prestations sont basées sur l’accompagnement pour la vie relationnelle et sociale, le soutien des activités motrices, intellectuelles et sensorielles. À ces activités s’ajoutent :

le portage de repas : un service pour les personnes en perte d’autonomie et dont l’état de santé réclame une nutrition spécifique. Il permet à une personne qui ne peut pas préparer seule son repas de jouir d’une alimentation saine et équilibrée chaque jour ;

la téléassistance est une source de sécurité pour les personnes âgées vu qu’elle alerte les proches si un accident se produit ;

l’aide aux déplacements pour les seniors qui n’ont plus la capacité de prendre les transports en commun.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mentions légales