Cystite chez les femmes : quelles sont les causes, les symptômes et les traitements ?

La cystite est une infection urinaire qui touche la vessie. Dans la majorité des cas, cette pathologie qui touche les femmes est due à une bactérie appelée Escherichia coli, bien que d’autres micro-organismes puissent en constituer la cause. En général, elle est sans gravité, mais lorsqu’elle survient chez des personnes fragiles, le traitement doit être rigoureux.

Ce qu’il faut savoir sur la cystite

Cette bactérie est naturellement présente dans le côlon et le rectum. La cystite survient lorsqu’elle pénètre dans l’urètre, remonte dans la vessie, et commence à se multiplier. Le fait que l’urètre des femmes soit plus court que celui des hommes explique pourquoi cette infection bactérienne est plus fréquente chez elles. L’entrée de bactéries dans la vessie se trouve d’ailleurs facilitée. En réalité, une femme sur deux présente au cours de son existence cette maladie. Les moments où l’on observe des pics de fréquence sont au début de l’activité sexuelle et après la ménopause. Concernant ses symptômes, on reconnaît une cystite à un besoin constant et pressant d’uriner.

L’urine évacuée est en très faible quantité, parfois en seulement quelques gouttes. À cela s’ajoutent des sensations de brûlure, et aussi des difficultés à uriner. Il arrive même que l’urine soit trouble et sente mauvaise. La cystite peut s’accompagner d’une fièvre légère, inférieure à 38°C, qui doit inciter à la vigilance. Dans la plupart des cas, elle n’entraîne pas de complications. En l’absence de traitement adéquat, on n’exclut pas toutefois les situations où l’infection remonte le long du système urinaire et atteint le rein. On parle alors de pyélonéphrite. Le risque de complication est d’autant plus important en cas de grossesse, de malformation des voies urinaires, de calcul rénal, ou de diabète.

Les traitements pour soigner la cystite

Actuellement, les médecins préconisent trois types de traitements pour soigner une cystite. Il s’agit notamment d’administrer un traitement antibiotique. Selon le cas, il peut être en dose unique, en première intention, ou s’étaler sur une période de 5 jours. Le traitement en une prise est généralement réservé aux jeunes femmes qui n’ont jamais eu de problème urologique. Pour administrer ce type de traitement, le médecin devra également vérifier si les symptômes sont récents, c’est-à-dire moins de trois jours, et que la patiente ne présente pas de la fièvre. En cas de cystite, il faut consulter le médecin le plus tôt possible. Autrement, les chances de récidives sont plus importantes.

En complément d’un traitement efficace comme femannose.com, il est conseillé de boire beaucoup d’eau, au moins 1,5L par jour. Cela permet au patient d’uriner régulièrement, afin de bien vidanger la vessie et éviter la stagnation des urines. Il faut aussi aller aux toilettes, dès que l’envie d’uriner se présente, sans se retenir trop longtemps. Les douches vaginales, les produits d’hygiène intime parfumés ou autres bains moussants, sont à proscrire. Il est aussi recommandé de s’essuyer d’avant en arrière après être allé aux toilettes, car les selles contiennent de nombreux germes. Enfin, uriner immédiatement après chaque rapport sexuel est aussi conseillé.